loading ...
loading ...
  • Rutily, Tapis-Jardin pour un musée de la Poste, 2000, 171 cartes postales, 200cmx200cm, Exposition Art Postal, Espace Luxembourg, Paris, mai 2000. Œuvre illustrant la revue Atelier des images, L’Art Postal, Éditions Fernand Nathan, 2000.
0

Tapis-Jardin, Musée de la Poste – 2000

Cette œuvre qui fait référence aux tapis et aux jardins de Grenade, construit un « paysage croisé » entre Europe et Orient, à l’image des flux migratoires qui se sont croisés dans l’Al Andalus et dans mon espace personnel.

J’ai trouvé à l’Alhambra et utilisé dans mon travail le plan de la Cour des Lions du Palais des Nasrides, dont l’élément essentiel est la fontaine centrale de marbre. Ici, la place centrale est occupée par une rose, à la place traditionnelle dévolue dans le Chahar Bagh à la fontaine sacrée, lieu où se croisent les quatre fleuves du paradis.

La migration de cette fleur entre les répertoires emblématiques des jardins sacrés d’Orient et d’Europe passe par la carte postale qui construit le champ du Tapis, traversant les frontières pour s’unir autour d’un seul et même paradis.

 In A.Rutily, Tapis-Jardin. Migration, mutation, transculturalité, Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, Allemagne, 2013

 

Back To Top